Theo Ballmer (1902–1965)

Après une enfance à Lausanne, Naters, Glis et Bâle, Theo Ballmer suit une formation de lithographe et de chimiographe avant de fréquenter la Kunstgewerbeschule de Zurich, où il se consacrera à l’étude des polices de caractères, anciennes et nouvelles, auprès d’Ernst Keller. Graphiste attitré de la maison Hoffmann-La Roche, il sera le premier à combiner photographies et photogrammes, graphisme et typographie dans la création de prospectus et d’imprimés. Fasciné par la Nouvelle objectivité, il étudie au Bauhaus de Dessau.

Il se perfectionne en photographie et en théorie des couleurs et accomplit la police de caractère constructive intitulée Theo Ballmer (URW++), construite à partir de lignes verticales, horizontales et de cercles, exempte de lignes obliques. Dans les années 1920 et 1930, il crée les affiches commerciales «bureau», «büro», «norm» et «Neues Bauen» (collection abritée par le Museum of Modern Art, New York) ainsi que des affiches politiques pour le Parti social-démocrate, pour le Parti communiste – plus rarement –, ainsi que pour le Comité de la jeunesse contre la guerre et le fascisme. Activement engagé dans le mouvement d’avant-garde, il est très attiré par les constructivistes.

En coopération avec les architectes Ernst Mummenthaler et Otti Meier, il crée en 1938/1939, dans le cadre de l’exposition nationale, les trois halls «Gaz et eau», «Bâtiment» et «Coop». A partir de 1930, il dirige la classe spécialisée écriture, graphisme et photographie, classe spécialisée de graphisme publicitaire, à l’Allgemeine Gewerbeschule de Bâle, où il enseigne avec passion jusqu’à 1 965. En 1983, sa femme témoigne: «Aujourd’hui encore, il m’arrive de rencontrer d’anciens élèves qui me racontent avec révérence combien les cours de Théo ont été féconds pour leur évolution et leur travail futurs.»

Theo Ballmer