Max Schneider (1932)

Bernois de naissance, Max Schneider effectue son apprentissage de graphiste dans l’atelier de Kurt Wirth. Comme nombre d’apprentis de ce maître renommé, Max Schneider garde un bon souvenir de cette formation très enrichissante. A la suite de son apprentissage, il se rend à Milan, où il travaille durant deux ans dans le Studio Boggeri, alors foyer du graphisme italien moderne. Walter Herdegg de Graphis l’embauche ensuite en tant que metteur en page, activité qu’il exerce jusqu’en 1957. Il intègre ensuite le service publicitaire de Swissair. Sous la direction de Fritz Girardin, parallèlement aux campagnes d’affiches et d’annonces, il conçoit tous les supports publicitaires de la compagnie aérienne: des cartes de menus et informations aux passagers aux supports de communication avec les agences de voyage et la clientèle d’affaires.

En 1960, il se met à son compte et, jusqu’en 1965, il continue à travailler pour Swissair parallèlement à ses mandats pour des clients tels que l’Office national suisse du tourisme et l’association des transports zurichois (ZVV). Il occupe par la suite pendant 17 ans la fonction de partenaire au sein de l’agence publicitaire Hermann & Schneider. Il participe également au séminaire de «responsable de publicité» au SAWI et ouvre en 1987 une nouvelle fois son propre atelier à Hettlingen ZH. Enfin, lui-même passionné d’équitation, il conçoit des supports promotionnels pour la National Reining Horse Association en Allemagne. En 2005, il abandonne le graphisme publicitaire et se consacre entièrement à la peinture et à la sculpture sur fer.

Max Schneider