Peter von Arx (1937)

Sa formation connaît trois grands jalons: cours préparatoire A au département d’arts décoratifs de l’All­gemeine Gewerbeschule de Bâle (aujourd’hui Schule für Gestaltung), formation de graphiste -lithographe à Zurich et enfin classe spécialisée en graphisme à Bâle, auprès d’Armin Hofmann, Emil Ruder et Walter Bodmer. S’ensuit sa première phase de création dans son pro­pre atelier, marquée par le développement de plusieurs alphabets destinés aux inscriptions dans l’architecture, la création d’affiches et la conception d’expositions. Parallèlement, il enseigne à l’AGS de Bâle les matières  « Typographie », « Couleur », « Lithographie et Offset » .

En 1968, un domaine tout à fait nouveau s’ouvre à lui – tant dans son propre travail de création que dans l’en­­sei­gnement – à savoir le graphisme dans les films . Outre des courts-métrages expérimentaux en 16 mm – citons « Lego » , « AHAHA » , « Links-rechts » – il crée pour l’entreprise de tapis Schuster (en collaboration avec Manfred Maier) 72 spots en courts-métrages conçus comme une boucle infinie, et plus tard, pour IBM, sur commande de Richard Sapper, des variations de signets animées par ordinateur. A l’école de design de Bâle, il fonde les matières « Bases fondamentales du film »,  « Graphisme dans les films et à la télévision » et « Projets audio­visuels » et devient directeur du département Communi­cation visuelle de la HFG de Bâle.

Son ouvrage « Film+Design » , récompensé par plusieurs prix, paraît en 1983; c’est à la fois un ouvrage de référence et un témoin du rôle de pionnier de son auteur. Il s’engage égale­­ment dans la politique d’éducation et de formation pro­fession­nelle, notamment en sa qualité de président de la Commis­sion fédérale paritaire pour la restructu­ra­tion de la formation de designer. Après son départ à la re­traite en 1997, dans son nouveau do­micile alsacien, il devient paysagiste et architecte d’inté­rieur inventif, designer en meubles et goûte aux joies de la maçonnerie, de la peinture, de la menuiserie et de la pose de dalles.

Peter von Arx