Sigi Odermatt (1926–2017)

Siegfried Odermatt est graphiste autodidacte. Il travaille brièvement pour un graphiste industriel avant de collaborer pendant trois ans avec le peintre et graphiste Hans Falk en tant que travailleur indépendant. Après trois ans d’activité dans une agence de publicité, il démarre en 1950 sa carrière de graphiste indépendant. Au bout de dix ans de collaboration avec Rosmarie Tissi, il fonde avec celle-ci le bureau Odermatt & Tissi.

«O&T, un homme et une femme. Siegfried Odermatt et Rosmarie Tissi. Ils ont depuis 1968 une communauté d’atelier. Leurs bureaux sont situés sous les toits d’un immeuble centenaire de la vieille ville de Zurich, dans le quartier historique de la Schipfe. [...] deux combattants solitaires s’associent pour faire équipe». En l’espace d’environ trois décennies, ils créent plus de quatre-vingt-dix affiches pour des expositions, des concerts et des théâtres. Ils réalisent pour des entreprises industrielles et des prestataires de service logos, campagnes publicitaires et prospectus: «Leurs créations sont autant de témoignages du plaisir à l’état pur et de l’infinitude des possibilités qui sont inhérents au design graphique.»

Dès 1959, Siegfried Odermatt, jeune protagoniste de l’école du graphisme constructiviste, caractéristique de l’époque, se signale par une affiche qu’il crée pour une exposition d’affiches au Kunstgewerbe-museum Zürich. Le «maître affichiste» se démarquait du brouhaha des autres affiches par quelque chose de spartiate, qui commande le respect. La rigueur de son style se retrouve dans l’ensemble de sa création. Des surfaces, en nombre limité mais marquantes, dont l’effet est parfois rehaussé par la couleur, ou encore l’utilisation graphique de la photographie d’objets sont des procédés caractéristiques de son style qui, utilisés avec fraîcheur et liberté, font de ses travaux des représentants du postmoderne suisse.

Sigi Odermatt